piment espelette
Publié le 19 Octobre 2015 à 08h58 - 1106 aff.

Fabriquer de la poudre de piment d'Espelette

La poudre de piment d’Espelette ne se fait pas à la hâte. Il y a un processus de fabrication, ainsi que quelques secrets qu’on doit savoir pour pouvoir produire une poudre de piment qui répond aux attentes des gastronomes. Ci-après les étapes importantes pour pouvoir produire une poudre de qualité qui accompagne nos plats et sauce avec un piment qui garde tout son gout et sa saveur.

piment en poudre

Les préparations traditionnelles

En premier lieu, le séchage est la première chose à faire, consistant à suspendre les cordes de piments, traditionnellement vers l’est aux façades des maisons, car c’est censé le plus chaud en Pays Basque. Après quelques jours de séchages, on les met à côté de la cheminée jusqu’à la période de brûlage. Les piments ne cessent de sécher, car après avoir utilisé le four, on y met les piments jusqu’à ce qu’il refroidit. Lorsque les piments sont cassants, ils sont prêts à être pilonnés.

Les étapes de pilonnage moderne

De nos jours, les processus restent les mêmes, mais modernisé afin que les piments gardent leur saveur et authenticité. Le séchage est fait sur des claies loin des rongeurs et oiseaux pendant deux semaines. Cette période passée, on enlève les pédoncules avant la mise au four entre deux à trois jours selon la transformation voulue. Après le four, les piments sont broyés puis mis sous vide pour garder l’arôme et la qualité. Il est à noter que le broyage du piment sert à apporter une homogénéité à l’ensemble du piment, que ce soit sur l’arôme, le gout, et surtout le piquant, que les anciens mettent plus de temps dans ce processus pour pouvoir produire une poudre homogène. Cet équilibre est constaté selon le respect de toutes ces étapes de fabrication à partir du séchage jusqu’à la conservation. Bref, des étapes à respecter pour avoir un produit authentique faisant la renommée de ce piment dans le monde.